L’art d’écrire : « L’Art du crime » par ses créateurs

Derrière le duo Verlay-Chassagne qui fait tout le sel de « L’Art du crime » se cache un autre duo : celui que forment Angèle Herry-Leclerc et Pierre-Yves Mora, les deux scénaristes à l’origine de la série. Inspirations, méthodes, sources : à l’occasion de la troisième saison diffusée le vendredi soir sur France 2, les deux scénaristes livrent à France tv & vous quelques-uns de leurs secrets.

Ce n’est pas évident de savoir, entre nous, qui est Verlay et qui est Chassagne !

Angèle Herry-Leclerc

Angèle Herry-Leclerc et de Pierre-Yves Mora écrivent à quatre mains depuis près de treize ans. Ils ont collaboré à Boulevard du Palais et Nina, par exemple. Et c’est du fruit de leur imagination qu'est né, en 2017, le duo d’enquêteurs le plus improbable et le plus attachant de ces dernières années. D’un côté, Antoine Verlay, tout en force et intuitions, ancien de la PJ muté contre son gré à l'OCBC (Office central de lutte contre le trafic des biens culturels) ; et, de l’autre, Florence Chassagne, historienne de l’art, tout en fantaisie et maladresse. Elle a l’art. Il a la manière. Ensemble, depuis trois saisons, ils parviennent à résoudre les plus terribles affaires criminelles liées au monde de l’art. « On est dans le domaine de la fiction, car, dans la réalité, à l'OCBC, personne ne s'occupe d'homicides », prévient Pierre-Yves Mora. Que les enquêtes mènent les deux héros sur les traces de Léonard de Vinci, de Géricault, de Courbet ou, comme dans cette nouvelle saison, à la poursuite du fantôme de l’Opéra ou en pleine malédiction égyptienne, chaque épisode est l’occasion de revisiter un pan majeur de l’histoire de l’art. « La promesse de L’Art du crime, résume Angèle Herry-Leclerc, c'est que, sans en avoir l'air, en suivant une enquête policière et en se divertissant, on apprend des choses. » 

À la base, on s’identifie pas mal à Verlay ! Bien sûr, on a un intérêt, un goût pour l’art, mais on n’est pas du tout des universitaires comme Florence Chassagne.

Pierre-Yves Mora

Zoom sur La Malédiction d’Osiris

Angèle Herry-Leclerc et Pierre-Yves Mora décryptent l’épisode La Malédiction d'Osiris. Ou l’art et la manière de faire revivre l’Égypte antique.

L’Art du crime - saison 3

Série (France - 2 x 90 min - 2019) - Réalisation Elsa Bennett et Hippolyte Dard - Scénario Angèle Herry-Leclerc et Pierre-Yves Mora, avec Hélène Duchâteau, Julie-Anna Grignon et Christophe Joaquin - Production Gaumont Télévision, avec la participation de France Télévisions

Distribution  
Nicolas Gob Antoine Verlay
Éléonore Bernheim Florence Chassagne
Philippe Duclos Pierre Chassagne
Benjamin Egner Commandant Pardo
Emmanuel Noblet Hugo Prieur
Farida Rahouadj La psy
Ambroise Sabbagh Greg

La Malédiction d’Osiris, en résumé
Dans le département dégyptologie du musée du Louvre, à Paris, Florence Chassagne fait la connaissance dune jeune femme qui souhaite faire expertiser une boîte datant de 3 000 ans. Mais lentrevue tourne au drame : linconnue est prise de délire, seffondre et meurt. Les premières analyses révèlent quelle était sous lemprise de substances toxiques à base de lotus bleu, un hallucinogène utilisé par les prêtres égyptiens pour les fêtes religieuses. Des hiéroglyphes sur le mystérieux objet évoquent également une malédiction en lien avec le dieu Osiris, juge des morts. 

L’Art du crime : La Malédiction d’Osiris est diffusé vendredi 1er novembre à 21.05 sur France 2 
À voir et revoir sur france.tv 

Gagnez un beau livre sur le musée du Louvre avec France tv le club

Publié le 30/10/2019
L'Art du crime - Angèle Herry-Leclerc et Pierre-Yves Mora (scénaristes et créateurs)
Désactivé